Clotilde Gilbert


logo du projet wake up café

Nom du projet :

Wake up Café

Description du projet :

Pendant 8 ans, Clotilde Gilbert, en tant qu’aumônier de prison, a rencontré des détenus dans leur cellule. Elle a fait le constat que l’enfermement et l’inaction désocialisent, déstructurent et déshumanisent la personne. Or, toutes les personnes incarcérées sortiront un jour de prison et devront retrouver une vie sociale et professionnelle. Il est donc important qu’elles reprennent confiance en elles pour devenir moteur de leur réinsertion. Avec Olivier, qui jouait de la musique dans sa cellule, elle a créé une chorale en prison. Les bénéfices constatés chez les participants lui ont donné envie d’aller plus loin. C’est ainsi, avec l’appui de quelques chefs d’entreprise, qu’est né Wake up Café (WKF) le 7 juillet 2014.

Présente dans 9 établissements pénitentiaires en Île-de-France, l’association a accompagné depuis 2014, 100 personnes détenues, de leur lieu d’incarcération jusqu’à une embauche par des entreprises partenaires, et par-delà l’embauche, dans la durée.

En collaboration avec les Services Pénitenciers d’Insertion et de Probation (SPIP), WKF assure un suivi individuel sans limite dans le temps, qui tient compte de la situation particulière de chacun. Elle apporte une réponse adaptée à chaque difficulté rencontrée, en lien avec son réseau de partenaires (emploi, formation, hébergement/logement, soin, mobilité, etc.) Elle assure également un suivi psychologique pour permettre à chacun d’avancer plus sereinement dans son parcours de réinsertion.

Chez WKF, on donne et on reçoit, chaque personne accompagnée par l’association (appelée waker) s’engage à être acteur de sa réinsertion mais aussi de celle des autres et à participer aux deux accompagnements en groupe par mois :

  • Le Wake up Dîner, le premier mercredi de chaque mois, toute la communauté WKF (wakers, bénévoles, équipe, quelques partenaires) se retrouvent autour d’un bon repas concocté par une bénévole ou un waker. A cette occasion les parcours de chacun sont valorisés et toutes les bonnes nouvelles fêtées (emploi, formation, sorties etc.).
  • Le Wake up Planète, le troisième mercredi de chaque mois, est un groupe de parole animé par un coach professionnel ayant connu lui-même la détention. Après une activité ludique (canoë, cuisine, théâtre, yoga) permettant de relâcher la pression et d’oublier les soucis du quotidien, chaque personne échange sur les difficultés qu’elle a rencontrées pendant le mois. Véritable innovation sociale, l’accompagnement des sortants de prison par les sortants de prison prend ici tout son sens. Puis, un temps de développement personnel est organisé pour permettre aux personnes de repartir plus forts pour le mois suivant. Des thématiques variées sont abordées, comme la gestion du stress, le rapport à la hiérarchie, les codes de communications, etc.

Objectifs du projet :

  • Accompagner des personnes incarcérées, de leur lieu de détention jusqu’à une embauche par des entreprises partenaires. Par-delà l’embauche, continuer un suivi dans la durée pour aider à lutter contre la récidive.

    En raison du regard porté sur les sortants de prison, l’accès à l’emploi, à la formation, à un logement ou à des soins, leur est particulièrement difficile et presque impossible sans accompagnement. Ainsi, 32 dans les 5 ans. Dans ce contexte, WKF rencontre des personnes détenues dans des établissements pénitentiaires d’Île de France, en vue de préparer leur réinsertion et les accompagne à la sortie. A cette fin et en vue de répondre au mieux aux besoins et ambitions de chaque personne accompagnée, l’association s’appuie sur un solide réseau d’entreprises partenaires, qui acceptent d’embaucher des sortants de prison accompagnés par WKF. En collaboration avec les CPIPS*, WKF s’inscrit dans les dossiers d’aménagement de peine et travaille avec les personnes leurs projets professionnels et personnels, s’engageant à les suivre à la sortie.

  • Redonner à des personnes incarcérées une meilleure estime d’elles-mêmes afin qu’elles puissent retrouver l’envie et l’énergie nécessaires pour devenir moteur de leur réinsertion.

    WKF met en place des ateliers artistiques et culturels dans les différentes prisons d’Ile de France pour lutter contre l’inactivité et le repli sur soi. De plus, pour assurer une réinsertion s’inscrivant dans la durée, il est nécessaire que chaque personne puisse être écoutée, considérée et valorisée, dans la bienveillance et le non du jugement. C’est dans ce contexte, que WKF a développé ses deux accompagnements en groupe mensuels, qui permettent aux personnes de se sentir membre d’une réelle communauté, dont les valeurs rompent avec celles qu’elles ont connues en détention.

  • Sensibiliser la société et les chefs d’entreprise à l’enjeu de la réinsertion sociale et professionnelle des sortants de prison.

    WKF organise 5 évènements par an, rassemblant l’ensemble des parties prenantes de WKF (fondations et donateurs, adhérents, bénévoles, entreprises, administration pénitentiaire, intervenants artistiques, etc.). Ces soirées visent à valoriser les parcours de réinsertion et mettre en valeur des réalisations artistiques des wakers (personnes accompagnées par WKF), afin de sensibiliser la société et les chefs d’entreprises aux enjeux de la réhabilitation des sortants de prison et de contribuer à une société réconciliée et apaisée. L’association organise également quelques événements ouverts au public, tels que des rencontres-débats ou des parcours grandeur nature permettant aux personnes de se mettre, le temps d’une soirée, dans la peau d’une personnes sortant de prison.

Liens du projet :