Antonia Barthe

Nom du projet :

Les réseaux de formations réciproques en entreprises

Description du projet :

La formation traditionnelle, en groupe, en salle avec un formateur, est-elle adaptée aux besoins des entreprises de demain ?
Dans le réel, lorsqu’un besoin d’acquisition de connaissance apparaît, les interrogations s’adressent plus à des collègues experts du domaine qu’à des formateurs jugés trop éloignés des réalités du terrain. Le REZO! veut faire évoluer les formations pour plus d’efficacité.

Nous proposons une formation innovante aux entreprises, basée sur la réciprocité et répondant aux besoins d’un apprentissage sur mesure pour chaque salarié, même les plus vulnérables. En privilégiant les savoirs immédiatement opérationnels, nous proposons aux entreprises de travailler à partir des demandes individuelles de professionnalisation.

Depuis 2008, le REZO! met en œuvre cette démarche sur le territoire mulhousien. Il propose des actions de formations réciproques à destination, d’une part, des citoyens dans le cadre de permanences qu’elle tient dans de nombreux lieux de la ville et, d’autre part, à destination des élèves et des équipes enseignantes dans le cadre d’interventions au sein des établissements scolaires. Ponctuellement, le Rezo! intervient aussi pour organiser et animer des temps de formations réciproques pour le compte de partenaires.

La mise en œuvre de cette démarche pédagogique est souple mais structurée. La formation en elle-même se décompose en plusieurs phases, selon les besoins et objectifs du clients : identification des compétences et besoins / envies de formation, recherche et choix des offres et demandes, mise en relation, définition des méthodes, contenus et objectifs, échange et bilan.
Le Rezo! aide l’entreprise à mettre en place son réseau de formations réciproques et à l’animer de façon autonome.

Ses caractéristiques, par rapport à la formation traditionnelle sont :

  • la proximité des acteurs : lors de l’échange mais aussi zone géographique, culture d’entreprise…
  • l’adaptabilité : rendez-vous selon les disponibilités
  • l’autonomie du demandeur : individualisation du parcours de formation
  • la réactivité : accès rapide à une aide pour le résoudre un problème rencontré
  • le professionnalisme de la réponse au besoin : l’enseignant a une expérience personnelle de ce savoir
  • la réciprocité : chacun est tour à tour enseignant et enseigné, ce qui permet de s’interroger sur sa pratique et de renforcer ses propres compétences
  • solidarité : développe le sentiment d’appartenance à un réseau, renforce les liens entre pairs.

Cette ingénierie de formation produit des effets positifs sur les personnes en formations réciproques : montée en compétences, relance d’un dialogue et intérêt mutuel entre membres, renforcement de la cohésion et des solidarités, amélioration de la confiance en soi, développement des prises d’initiatives, etc. Tout ces éléments participent à une meilleure qualité de vie au travail.

Il nous parait important d’essaimer les bonnes pratiques à l’ensemble des champs de la société, y compris en entreprise, où cette question, d’apprendre et de transmettre réciproquement est peu travaillée.

Par exemple, au sein d’un réseau de formations réciproques, Michel apprend l’italien auprès de Marc pour développer le marché italien et il a enseigné à Julie et Lucie les bases du mindmapping. Lucie, quant à elle, enseigne l’allemand mais aimerait apprendre à faire un site web. Le réseau ainsi constitué a différentes fonctions : socialisation, intégration, apprentissage, diversification pédagogique, conduisant les individus, à choisir de façon autonome le contenu des échanges, les personnes avec qui ils vont échanger, la pédagogie à mettre en œuvre…
Les formations réciproques n’ont pas pour objectif de se substituer à la formation traditionnelle mais viennent en complément : les échanges portent sur une partie précise et concrète d’un savoir, souvent opérationnel et utilisé au quotidien.

Objectifs du projet :

Dans le contexte actuel de mutations économique, technologique et démographique, les entreprises doivent faire face à leurs problèmes de gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences dans les entreprises. Le développement des risques psychosociaux, le mal-être au travail, les menaces de dépression, de burn-out sont également au cœur des choix stratégiques. Il s’agit d’enjeux importants en termes de compétitivité et la mise en place de réseaux de formations réciproques est une réponse pour ces deux préoccupations. Étant une démarche de changement culturel, notre pédagogie contribue également à faire évoluer les salariés et les équipes dirigeantes. Notre association promeut une autre façon de considérer les salariés, leurs attentes, leurs interrogations, leurs ressources, leurs richesses, au sein d’une entreprise performante et humainement responsable.

Pour les entreprises, l’objectif est, à l’issue des temps de formation, la mise en place effective de réseaux de formations réciproques et que ces derniers répondent aux différentes problématiques existantes: meilleure employabilité des salariées les plus vulnérables, autonomisation des participants, amélioration de la cohésion interne et de l’équité, du mieux-être au travail, des transversalités entre salariés, de la capacité d’innovation. Les formations délivrées doivent permettre aux participants de gérer et d’animer de façon autonome le réseau constitué au sein de l’entreprise et notre expérimentation à pour but de le valider.

Liens du projet :