Elsa Lomont

Nom du projet :

Label « LongTime »

Description du projet :

LongTime est un label qualité destiné à identifier les produits fabriqués pour durer. C’est un outil simple, fort et efficace, créé afin d’informer le consomm’acteur soucieux de l’impact global de ses achats, mais aussi le consommateur désireux d’acquérir un produit financièrement intéressant car qualitatif et durable. Il tend à mettre en avant les constructeurs soucieux de proposer des produits dont la durée de vie est optimisée.

Le label repose sur trois piliers fondamentaux :

  • le produit est conçu pour fonctionner le plus longtemps possible,
  • le produit est conçu avec la volonté d’être réparable lors de pannes,
  • et le produit présente des garanties constructeur supérieures aux lois en vigueur.

Son modèle réutilise les codes des labels alimentaires à savoir une communication iconographique. Au cahier des charges transversal s’ajoute des annexes sectorielles à chaque famille de produit. L’attribution du label sera impartiale grâce à un audit indépendant.

Objectifs du projet :

Ce label permettra de mettre en valeur une consommation différente visant donc à produire différemment. La quasi totalité des citoyens souhaite une transformation de la société de consommation avec un réel changement de paradigme technico-économique afin de consommer mieux et plus durablement. Le projet s’inscrit dans une dynamique de mouvance sociétale avec la volonté d’aller en avant de la réglementation de lutte contre l’obsolescence programmée. Ce label est fait par des citoyens, pour des citoyens. Il apporte la certitude que le produit porteur de la labellisation est fabriqué pour une utilisation à long terme, comme le souhaitent 80% des consommateurs¹ et que ce dernier soit économiquement réparable.

L’intérêt écologique est bien sûr majeur, nous avons à l’échelle mondiale démultiplié en quelques décennies notre consommation de matières premières. Le label influe sur la préservation des ressources planétaires, par une meilleure utilisation de celles-ci et sur la diminution des déchets prématurés. De manière intuitive donc, se procurer un bien dont la durée de vie est allongée limite l’usage des ressources de notre planète, réduit la sur-consommation et permet de sortir du tout jetable et du gaspillage.


1. CDV, Obsoco Ademe/Ipsos Rapport tendance horizons 2017

Liens du projet :