Gaïdig Le Moing

Nom du projet :

We moë

Description du projet :

En France, 15 millions de personnes sont considérées comme présentant un risque de santé. Autant de personnes qui se trouvent limitées dans l’accès à l’emprunt bancaire pour leurs projets de vie (d’habitat ou d’entrepreneuriat) du fait de leur état de santé. Parce qu’il faut trouver de nouvelles solutions pour favoriser le droit à l’initiative des personnes présentant un risque de santé, We moë met en place des actions de sensibilisation pour mieux informer et crée des solutions de garanties solidaires innovantes pour un meilleur accès à l’assurance emprunteur et à l’emprunt bancaire.

  • Un contrat collectif basé sur la mutualisation et la solidarité.
    Ce contrat réunira des personnes en risque de santé et des personnes sans risque. Le but sera de trouver un point d’équilibre entre les deux effectifs afin d’annuler le risque et de leur proposer un contrat collectif sans exclusion et sans surprime.
    Les premiers pourront ainsi avoir une proposition d’assurance soutenable. Les seconds auront une proposition équivalente à des conditions standards, ils auront la possibilité de participer à une action d’inclusion en choisissant ce contrat.
    La structure We moë portera le contrat collectif qui sera souscrit auprès d’une assurance (ou de plusieurs) pour le compte de ses bénéficiaires (adhérents ou sociétaires).
  • Un fonds de dotation pour consolider l’accès à l’emprunt.
    Le fonds de dotation viendra consolider l’accès à l’emprunt dans les cas pour lesquels le contrat collectif sera insuffisant ou impossible. Il fonctionnera comme un fonds de garantie.
  • Information et formation.
    Une information qui rende une autonomie aux bénéficiaires et la sensibilisation sur la question auprès d’un panel d’acteurs bien plus large que celui concerné aujourd’hui pour multiplier les chances de réussite par la préparation en amont.
    Des actions de formation auprès des conseillers bancaires et d’assurance dans le cadre de leur RSE et qui portera sur l’accueil et les droits des bénéficiaires viendront appuyer les parcours.

Objectifs du projet :

L’ambition de ce projet est très clair : peu importe la pathologie plus personne ne sera exclue de l’emprunt bancaire du fait de son état de santé. La mise en place des garanties solidaires, que sont le contrat collectif et le fonds de dotation, ne sont que les premières étapes. La recherche sur de nouveaux modèles de gestion du risque (à travers le bio-mimétisme notamment) permettra d’atteindre cet objectif.
L’impact social visé peut se définir en deux grandes catégories :

  • Réduction du risque de santé : en permettant la concrétisation de projets de vie comme l’accès à la propriété et/ou la création d’entreprise, les risques de santé diminuent. Et donc des coûts de santé à l’échelle d’une société (baisse du nombre de récidives, de la prise d’anti-dépresseurs, meilleur suivant des traitements, etc…)
  • La lutte contre une exclusion : l’exclusion précède la précarité. L’inclusion bancaire des personnes en capacité d’emprunter limite le risque de précarité.

Liens du projet :