Joanne Boachon

Nom du projet :

Minéka, matériaux de construction à (Ré)utiliser

Description du projet :

Minéka, matériaux de construction à (Ré)utiliser est une association loi 1901 d’intérêt général, qui a pour but de sauver des matériaux de construction encore viables de la benne à ordures en les collectant et en les redistribuant, afin de leur donner une seconde vie par leur réemploi. Le projet, basé sur l’économie circulaire s’inscrit dans une démarche sociale et solidaire afin de participer à la réduction des déchets, à la démocratisation du réemploi, à la préservation des ressources naturelles ainsi qu’à une meilleure éducation des citoyens sur les enjeux liés aux déchets et aux modes d’habiter.

Le BTP est l’un des secteurs les plus polluants et surtout le plus gros producteur de déchets en France, avec 227 millions de tonnes de déchets par an. Pourtant un quart de ces déchets est réutilisable. Aujourd’hui, ces matériaux encore viables sont mis en déchetterie et répartis entre les différentes filières de traitement : l’enfouissement, l’incinération et le recyclage. Il existe une méthode de traitement qui permet de garder l’intégrité du matériau et de le réutiliser pour le même usage ou le détourner : le Réemploi. Cette pratique, assez répandu pour les déchets DIB et DEEE est encore confidentielle en ce qui concerne les matériaux de construction. Minéka est ainsi la première structure de collecte et redistribution de matériaux de construction de réemploi sur la métropole de Lyon.

Objectifs du projet :

Minéka permet d’éviter de jeter des matériaux encore utilisables en les repérant, en les collectant, puis en les reconditionnant au besoin et les redistribuant à prix solidaire à son réseau d’adhérents, qu »ils soient particuliers ou professionnels. Les matériaux sont remis dans un circuit de distribution et pourront avoir une seconde voire une troisième vie.
Réemployer des matériaux évite d’extraire des matières premières et ressources naturelles tout en diminuant le flux de matières, la production de déchets et la prolifération de décharges sauvages.

Le réemploi de matériaux permet de valoriser et d’entretenir les savoir-faire artisanaux qui se perdent peu à peu en raison de l’industrialisation des métiers et produits du bâtiment. Le réemploi est l’art de l’ouvrier, qui est en lien direct avec la matière. Ainsi, la valeur du réemploi n’est pas seulement dans le détournement du déchet mais aussi dans le travail et l’esprit investis dans la matière qui devient construction, mobilier, scénographie. Ensuite réutiliser des matériaux, permet d’améliorer l’empreinte carbone d’un édifice, puisqu’il y a eu moins de prélèvement de matières premières et ressources naturelles. Enfin, le réemploi de matériau permet de développer de nouvelles écritures architecturales dynamisant l’uniformité de la construction actuelle en gardant une trace du passé, non comme un vestige patrimonial intouchable mais comme une réinterprétation, une nouvelle production.

Liens du projet :