Justine Prados

Nom du projet :

Itchy Feat

Description du projet :

Itchy Feat est le projet de quatre étudiants en journalisme à Lille. Par une envie commune d’agir pour la société de demain, nous avons décidé de mettre notre passion journalistique au profit de notre engagement en créant et entretenant un média web lors d’un voyage de neuf mois.

Ainsi, en septembre 2018, nous partirons en Australie, puis en Nouvelle-Zélande et enfin en Nouvelle-Calédonie pour aller rencontrer les jeunes du Pacifique. En leur donnant la parole et en allant à la rencontre d’initiateurs, nous voulons mettre en lumière les solutions alternatives qui s’inscrivent dans une dynamique de développement durable et cela, à travers un nouveau média : Itchy Feat.
Ce dernier sera à la fois audible, lisible et visible, puisque nous utiliserons divers supports pour souligner au mieux les nouvelles initiatives. Nous croyons au pouvoir des mots, des images et des paroles pour essayer, à notre échelle, de faire passer un message à la société occidentale française. Nous souhaitons montrer qu’il est possible d’agir, même par des actions du quotidien. Notre source d’inspiration est le film documentaire Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent.

Itchy Feat a également une dimension sociale. Nous aimerions réussir à mettre en lien les jeunes français avec les jeunes australiens, maoris et kanaks afin qu’ils puissent réfléchir ensemble à leur futur et découvrir les initiatives de chacun.

Si notre aventure s’arrêtera en juin 2019 pour reprendre nos études, nous souhaitons que Itchy Feat s’inscrive dans le temps. Pour cela, nous avons mis en place un partenariat avec l’École Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille, en espérant que les futurs étudiants continuent la découverte des solutions alternatives pour la société de demain, en se rendant sur un nouveau continent et en poursuivant le projet Itchy Feat l’année d’après.

Objectifs du projet :

  • Porter un message optimiste : refuser le fatalisme et le piège de l’ethnocentrisme, témoigner de l’existence de solutions pour notre planète et les générations à venir ;
  • Connecter les jeunesses : relier les jeunes du monde à travers des témoignages et des reportages sur les aborigènes, les maoris et les kanaks, relayés sur notre site internet et les réseaux sociaux ;
  • Sensibiliser au développement durable : mettre en valeur les possibilités de production et de consommation responsables, montrer l’efficacité de celles-ci face aux désastres écologiques en cours sans pour autant oublier le besoin pour le développement économique dont peuvent souffrir les populations locales ;
  • Montrer qu’une société plus durable, plus égalitaire et plus inclusive est possible à travers des exemples de modes de vies alternatifs qui fleurissent dans le Pacifique ;
  • Proposer un journalisme de solutions : apporter un éclairage sur la situation actuelle de la planète, présenter les réponses de la société au problème environnemental via des exemples concrets, en montrer les limites d’un point de vue jeune.

Liens du projet :