Myriam Ameur

Nom du projet :

Du Soleil en Hiver

Description du projet :

Solih est une association loi 1901 dont la vocation est de soutenir les producteurs français et étrangers vers la transition en agriculture biologique et / ou biodynamique. Elle a également pour vocation, l’échange des compétences, la rencontre des cultures et la promotion du commerce équitable.

Cette année, l’association Solih a soutenu la création d’une coopérative de dattes (fruits du palmier dattier) dans le sud de la Tunisie (par la formation, la création de partenariats, et par l’achat des dattes à un prix équitable). La récolte de dattes en 2017- 2018 s’avère être exceptionnelle (305,251 mille tonnes, on parle « d’année record ») , même pour les agriculteurs en transition biologique et/ ou biodynamique.

Cette association a été créée sans être d’emblée inscrite dans un projet plus grand qui la subsumerait. Pourtant l’évidence est là !

L’association n’a pas les ressources et la capacité de soutenir plus de producteurs. Face à l’excellente récolte qu’ont connue les producteurs tunisiens en novembre dernier et face à l’engouement qu’a suscité la coopérative, l’association doit devenir une entreprise sociale. Ainsi, la marque Du Soleil en Hiver pourra voir le jour. Elle se place sous le signe de la cohérence et de la responsabilité.

Du Soleil en Hiver est une marque de produits naturels qui s’inscrit dans une démarche responsable et cohérente. Du Soleil en Hiver travaille en toute transparence avec les producteurs et les consommateurs. Elle représente une alternative à la consommation actuelle, tant en termes nutritionnelle que de valeurs.

La première gamme de cette marque est une gamme autour de la datte composée de dattes, de sirop de dattes, de sucre de dattes et de café de dattes.

La vente de produits de la marque Du Soleil en Hiver

Du Soleil en Hiver propose des produits de sa propre marque. Cette marque répond à une problématique des producteurs. En effet, un certain nombre d’entre eux vendent sans marque ou en « private label ».

Avec cette marque, Du Soleil en Hiver présente en 2018 la gamme « Bâali » autour de dattes (fruits du palmier dattier) réalisée en coopération avec la coopérative mise en place dans le sud de la Tunisie.

L’association Solih a soutenu la création de la coopérative (démarche administrative, formation, etc.) Le soutien des petits producteurs tunisiens s’est notamment réalisé par l’intervention de bénévoles de l’association (pour la formation des agriculteurs) et la réalisation de partenariats avec des entreprises tunisiennes et françaises (obtention de matériels pour ces petits producteurs).
Depuis sa genèse, l’association Solih aide à la formation des agriculteurs et participe à sensibiliser tout l’environnement agricole. Il est à noter que l’implantation dans des pays africains comme la Tunisie a été extrêmement réfléchie en amont. Il est évident que le risque d’externalités négatives a été étudié avec minutie. C’est pourquoi par exemple, le prix d’achat des dattes tunisiennes ne dépasse jamais le prix pratiqué pour les entreprises tunisiennes (cela évite l’effet pervers qui empêcherait les tunisiens d’acheter eux même des dattes)

Engagement et charte avec les producteurs

Du Soleil en Hiver met en place avec les producteurs une charte d’engagement et de qualité. Au sein de cette charte se trouve la définition de la qualité, mais aussi de l’équité. Cette charte régule la relation entre l’entreprise et la coopérative de producteurs.
Par exemple, Du soleil en hiver s’engage par exemple à proposer aux producteurs qui le souhaitent, des contrats d’achat de deux ans, afin d’envisager leur prochaine récolte avec sérénité et sécurité.

La transparence envers le consommateur

La relation avec le consommateur est honnête et transparente. Le produit relié à son producteur permet une traçabilité et une meilleure compréhension des enjeux de la filière.
Les consommateurs auront la possibilité de trouver des produits s’inscrivant dans leurs valeurs. (développement humain, durable, équité, etc.)

S’ils ne sont pas encore touchés par ces différents enjeux, les nombreuses recettes gourmandes et originales présentes sur le site internet leur permettront de s’essayer à une nouvelle alimentation.

Des produits naturels, sains, issus du végétal

Du Soleil en Hiver prône un retour au naturel et au végétal. Le but est de produire des produits selon les traditions ancestrales. Les produits sont purs, bruts ou peu transformés (de manière artisanale). Ils sont sans sucres ajoutés, sans colorants et sans conservateurs. Il s’agit à 100% du produit et rien de plus. Aucun processus chimique n’intègre la préparation ou la production.

Objectifs du projet :

L’évolution du projet de l’association vers la création d’une véritable marque en direct des producteurs passe par la réalisation de plusieurs objectifs.

Premier objectif : innovation et développement la première gamme autour de la datte

Le premier objectif de ce projet est le développement de la première gamme autour de la datte tunisienne. En effet, les récoltes de dattes de 2017 ont atteint un record sans précédent. Il est donc essentiel de développer des solutions de commercialisation du produit. Il faut également innover des solutions pour les produits de moins bonne qualité pour éviter le gâchis.
Rappelons que faute de structures et de solutions de commercialisation, la Tunisie a par exemple détruit plus de 180 mille tonnes d’oranges l’année dernière, et ce, dans l’indifférence internationale.
Pour éviter ce type de situations, la gamme est composée de plusieurs produits innovants en France :

  • le sucre de dattes (alternative naturelle au sucre blanc industriel),
  • le sirop de dattes (alternative naturelle au sucre blanc industriel),

Ces deux produits sont des alternatives naturelles au sucre blanc industriel. Comparé aux autres alternatives populaires comme le miel et le sirop d’érable, le sirop de dattes a l’avantage de posséder des valeurs nutritionnelles largement supérieures (cf tableaux des valeurs nutritionnelles). Les dattes de variétés en voie de disparition vendues en vrac ou présentées dans des boîtes (faites à la main par une association de femmes tunisiennes).

Ce produit est intéressant pour plusieurs raisons : il est « zéro déchet », car les boîtes sont faites à partir des feuilles de palmier et il participe à la biodiversité. Depuis plusieurs années, les producteurs tunisiens sont incités par les grands groupes à arracher certaines variétés pour planter la variété la plus connue sur le marché.
L’association s’efforce à sensibiliser les agriculteurs pour empêcher l’éradication de certaines variétés. L’alternative proposée passe par l’achat des dites variétés méconnues mais délicieuses :

  • les dattes de la variété Deglet Nour vendues en vrac ou dans des boîtes (faites à la main),
  • le café de dattes.

Nouveau produit en France, le café de dattes est la figure de proue de ce projet. Il s’agit d’un ersatz de café obtenu à partir de noyaux de dattes torréfiés. La récupération de ces noyaux participe à la démarche « zéro déchet ». Naturellement décaféiné le café de dattes possède des vertus antioxydantes prouvées. Dans un souci de fraicheur et de qualité, il sera torréfié en France.
Les premières études démontrent la possibilité de décliner ce produit en diverses options : option vanillée et option légèrement torréfiée avec du gingembre, pour un goût proche du thé.

Deuxième objectif : distribuer à grande échelle cette gamme

Une fois toute cette gamme développée, Du Soleil en Hiver pourra proposer en plus des dattes qu’elle distribue d’ores et déjà, de nouveaux produits naturels, sains et respectueux de l’environnement. Il s’agira alors de trouver de nouvelles voies de distribution. Un partenariat avec une enseigne respectant nos valeurs ( Biocoop, Artisans du Monde etc) pourrait être envisagé.

Troisième objectif : développer la structure pour permettre une meilleure distribution

À ce jour, Solih est une association loi 1901, mais l’objectif à long terme est de créer une entreprise sociale. En effet l’élargissement de cette gamme, le partenariat avec les distributeurs et l’import
requièrent une structure juridique plus conséquente.

Quatrième objectif : mettre en place de nouvelles gammes pour soutenir d’autres producteurs

L’objectif à long terme est de développer de nouvelles gammes de produits pour soutenir plus de producteurs. La prochaine gamme s’élaborera autour du café pointu. Elle soutiendra des petits producteurs français situés à l’île de la Réunion.

L’impact social de ce projet :
La présentation de ce projet et de ses objectifs impliquent en sus la réflexion sur l’impact social et son évaluation.
L’impact social est triple.

Avec sa marque, Du Soleil en Hiver met en place un système de soutien des producteurs qui souhaitent intégrer l’agriculture biologique et/ou biodynamique. Pour lancer la gamme « Bâali » de dattes, Du Soleil en Hiver soutient une coopérative du sud Tunisien qui regroupe à ce jour six producteurs différents.
Six petits producteurs tunisiens sont soutenus via la coopérative depuis 2017, trois autres producteurs souhaitent l’intégrer en 2018.
En 2018, l’association accompagnera également deux petits producteurs de café français via une coopérative située à l’île de la Réunion.
Au bout de cinq années d’existence, près de trente producteurs seront valorisés. L’impact social sera immédiat vis à vis de ces acteurs et donc très facile à évaluer. L’intérêt sera notamment de proposer le récit de vie et le parcours de ces producteurs. Ainsi l’impact s’évaluerait par l’histoire et serait visible immédiatement (notamment par le consommateur via le site internet)

En choisissant de soutenir des agriculteurs étrangers et français, Du Soleil en Hiver s’inscrit dans un cosmopolitisme éthique.
En effet, il serait regrettable de ne s’intéresser qu’à l’impact social en France. Le développement durable et humain ne peut s’instaurer que dans un cadre international. Nous sommes toutes et tous citoyens du monde, sur une même terre. Nous devons donc la partager, comme nous devons partager la responsabilité et bien sûr l’impact.
Chaque impact écologique et humain nous concerne toutes et tous. Les nuages de toutes sortes ne s’arrêtent pas devant nos frontières. La crise des migrants met également en exergue la nécessité de penser les projets de manière globale. Lorsqu’un projet est proposé avec cohérence, la question sociale ne se divise pas.
Du Soleil en Hiver permettra aux producteurs français et d’autres pays de limiter le nombre d’intermédiaires, d’être payés à un prix plus juste, de mettre en valeur leurs efforts et leurs projets de développement durable. Les producteurs étrangers seront aussi inclus dans ce projet et traités avec justice et équité.

En s’adressant également aux consommateurs « non avertis », le projet participe au changement social. Cet impact sera lui plus long et plus difficile à déterminer. Mais Du Soleil en Hiver s’évertue d’ores et déjà à rechercher une méthode d’évaluation de l’impact social sur ces consommateurs. Du Soleil en Hiver a rencontré un doctorant sur ces questions d’impact social à l’IAE de Toulouse, qui a transmis les premières pistes à explorer pour la mise en place de l’évaluation.

L’impact environnemental du projet :
L’impact environnemental de ce projet est multiple.

En soutenant l’agriculture biologique, biodynamique, et la permaculture, Du Soleil en Hiver s’inscrit dans une démarche environnementale.
L’urgence environnementale revêt de multiples facettes. Les producteurs sont les premiers touchés par l’utilisation de pesticides mais personne n’est épargné. Proposer un cadre environnemental international est une nécessité pour la planète.
Du Soleil en hiver soutient les producteurs, les forme et les informe. Elle les exhorte à plus de prudence face aux demandes du marché (arrachage d’anciennes variétés pour les remplacer par de nouvelles), et face aux produits utilisés (utilisation de produits chimiques dangereux offerts puis ensuite vendus par des pays tiers, etc.).
En sus, en travaillant directement avec les producteurs, la marque affronte la multitude d’intermédiaires peu scrupuleux. Ceux qui n’apportent aucune valeur au produit ou qui le dégradent sont alarmants.

D’autre part la marque s’engage avec cohérence dans une ligne éthique et durable. Les produits ne prennent jamais l’avion (transport par bateau uniquement, réflexion sur le transport par voilier avec une société bretonne), ils sont vendus en vrac ou dans des boîtes zéro déchet. Les emballages utilisés sont recyclables ou biodégradables.
L’impact environnemental concerne les petits producteurs, les consommateurs mais de manière globale tous les citoyens.

Du Soleil en Hiver espère par son action, sensibiliser de nouveaux producteurs et des consommateurs peu engagés jusqu’à présent.
Ainsi, nous avons mis en place lors d’évènements liés au commerce équitable, des ateliers découvertes culinaires, et zéro déchet. Nous avons été surpris de l’intérêt que suscitent nos interventions auprès de publics dits « non sensibles » à ces questions.

Ces différentes actions permettent donc de tendre vers un impact sociétal global.