Pascaline Devilliers

Nom du projet :

Projet AEQUUM

Description du projet :

Nous sommes une équipe de 9 élèves ingénieurs à l’ISTOM, école d’agronomie et développement international. Notre projet de solidarité internationale AEQUUM est porté par l’association Expert ‘Co. Ce projet a pour objectif de dynamiser et accompagner la filière cacao en Guadeloupe et en Haïti.

Le projet AEQUUM contribue à la réalisation d’un programme plus large, le projet RECAVACA (Réseau Caraïbéen de Valorisation du Cacao) porté par l’AGED (Agence Guadeloupe Equitable et Durable). Celle-ci est accompagnée de coopératives haïtiennes, la CACCOMA (Coopérative Agricole Cacaoyère de la Grand’Anse) et l’ODEFCAGA (Organisation pour le Développement de la Filière Cacao de la Grand’Anse). Une partie de ce projet est soutenue financièrement par le programme européen INTERREG Caraïbes.

Problématique actuelle:
Les conditions climatiques en Haïti, en particulier les ouragans (dont le dernier Matthew en octobre 2016) et les tremblements de terre, ont fortement fragilisé la filière cacao. AEQUUM a pour but de contribuer à la restructuration de cette filière grâce aux initiatives des collectivités locales et des producteurs en mettant en place des organisations de gestion agricole. Ces modèles de structuration durables permettront de pérenniser la capacité des planteurs de cacao à se relever après une catastrophe climatique. Cela se fera à l’aide d’une agriculture biologique et une commercialisation équitable en Guadeloupe et en Haïti.

Les missions d’AEQUUM se décline en cinq axes (3 en Haïti et 2 en Guadeloupe) :

À la Grand’Anse En Haïti :

  • La CERTIFICATION : Assistance technique par une étude de faisabilité pour la mise en place d’une certification biologique par Ecocert et du label « Symbole des producteurs paysans » (SPP) pour 1200 planteurs. Mettre en œuvre des outils administratifs et de traçabilité permettant l’acquisition de ces deux certifications. Privilégier la mise en place de cette certification équitable et rassembler les acteurs autour de la thématique du travail des enfants, participera à éviter le travail de ces derniers.
  • L’ORGANISATION/GOUVERNANCE des coopératives : Assistance technique au renforcement des capacités organisationnelles et en matière de gouvernance locale. Cela se traduit par la capitalisation de données qui permettront la création de manuels référentiels et la réalisation de fiches techniques par coopératives. L’objectif de cet axe est de créer une traçabilité écrite pour sensibiliser les producteurs à la capitalisation de données et de valoriser la gestion interne de la coopérative CACCOMA et de l’ODEFCAGA.
    L’insertion des jeunes est importante dans ce volet et elle pourra être valorisée par la création d’un comité de jeune.
  • La TRANSFORMATION et la COMMERCIALISATION : Animation de formations pour des groupements de femmes (procédés de transformation, sensibilisation à l’importance de la qualité, gestion des déchets au cours de la chaîne de transformation, manuels de gestion économique et technique de la chocolaterie). L’emploi de femmes à la transformation d’un cacao de qualité a pour objectif d’accompagner la structuration de leur groupement (qui a actuellement une existence informelle au sein de la coopérative) pour qu’elles deviennent autonomes et indépendantes dans leur gestion entrepreneuriale de la « mini chocolaterie ». Cette volonté a pour objectif de valoriser une Économie Sociale et Solidaire (ESS) et de valoriser les circuits courts de commercialisation. Une étude de marché permettant l’identification des circuits de commercialisation locale en valorisant un marketing identitaire sera menée en parallèle pour assurer un bon débouché des produits transformés issu du cacao.

Au Moule en Guadeloupe :

  • L’étude de la faisabilité de la mise en place d’un label de QUALITE type « pays » avec les producteurs pour promouvoir un circuit court et national des produits issus du cacao (prospection et identification de nouveaux acteurs de la filière, élaboration d’un manuel d’homogénéisation des pratiques). Ce travail implique la prise en compte des valeurs de l’ESS et soutient un respect de l’écologie dans le développement de la filière.
  • La COMMUNICATION : Amorcer une stratégie de communication afin de promouvoir le projet RECAVACA au niveau local et international. Démarchage de futurs clients français et guadeloupéens.
    Dans un projet futur, la Guadeloupe serait amenée à se fournir en cacao haïtien, c’est pour cela que les missions de ce projet sont indissociables en Guadeloupe et en Haïti.

Objectifs du projet :

Recommandations à long terme et finalités du projet AEQUUM :

  • Aspect technique :

    – Amélioration des modalités de gouvernance coopérative.
    – Accession des coopératives à la certification équitable SPP (Symbole des Producteurs Paysans) et d’un label de type “pays”.
    – Amélioration des techniques de transformation et de valorisation du cacao.

  • Aspect économique :

    – Ouverture d’un réseau de commercialisation locale de cacao et de ses produits dérivés.
    – Augmentation et Sécurisation des revenus des producteurs.
    – Création d’emploi.

  • Aspect social :

    – Sensibilisation aux problèmes du travail des enfants dans les productions de cacao.
    – Émancipation et responsabilisation des groupements de femmes.

  • Aspect environnemental :

    – Protection et conservation de la biodiversité locale en favorisant une production de Cacao biologique en agroforesterie.

Liens du projet :