Sarah Du Vinage

Nom du projet :

LA GLUTAMINE

Description du projet :

Sur la pointe du Cœur-Entre-Deux-Mers, en Gironde, La Glutamine permettra de redynamiser un territoire, souvent considéré comme dortoir de par l’hyper proximité de la métropole bordelaise, en termes d’emploi mais aussi en termes de capacité alimentaire.

La Glutamine a pour objectif de créer un cercle vertueux qui permettra littéralement d’aller de la fourche à la fourchette, de la graine aux pratiques permaculturelles, en passant par la viabilité économique et sociale du travail paysan. Le tout dans une démarche d’économie circulaire extrême, dans laquelle les « déchets » des uns deviendront une vraie ressource pour les autres. Cela permettra de lancer une dynamique de relocalisation alimentaire intelligente, en créant une reconnection entre la ville et ses campagnes.

Activités :

  • un tiers-lieu dédié à l’agro-écologie et au maraîchage urbain : la Ferme de la Glutamine,
  • la Ferme de la Glutamine, située à 8 km du centre de Bordeaux, accompagnera, sur une surface de 6,5 ha, des maraîchers vers une installation pérenne humainement et économiquement en les incubant au sein d’un coworking agricole :
    – un coworking agricole ayant pour objet la facilitation de l’installation maraîchère permettant à des maraîchers d’accéder à un foncier agricole en attendant de pouvoir financer le leur,
    – maraîchage d’entreprise : proposer des services de mise en place de plantes comestibles (sol ou hors sol) dans les entreprises afin de créer des temps de jardinage pour les employés et de les sensibiliser à une plus grande auto-suffisance alimentaire,
    – animations : ateliers auprès de scolaires et grand public à la Maison Écocitoyenne.
  • centre de formation en agro-écologie (ouverture septembre 2018) qui proposera différents programmes : sensibilisation à la préservation de la biodiversité, formations diplômantes, sessions de formations courtes, etc.
  • projet de recherche : en partenariat avec le CNRS, l’INRA, l’INSERM, Bordeaux Sciences Agro, Oxao. Permettant de tester des techniques low-tech permettant de faciliter la vie du maraîcher et de lui faire gagner du temps sans porter atteinte à son éco-système. Les innovations validées seront modélisées par nos experts afin de pouvoir être valorisées et partagées au plus grand nombre – dans une logique open-source.

Objectifs du projet :

  • Création pérenne d’emplois et revalorisation de la profession de paysan : favoriser l’installation de maraîchers (le type de portage agricole proposé n’existe pas actuellement, ce qui en soi, est une véritable innovation sociale et solidaire) et leur permettre d’accéder à une clientèle via leur AMAP, gage de pérennité pour accéder au foncier agricole. Diminution de la pénibilité au travail.
  • Relocalisation des systèmes agricoles permettant d’alimenter le territoire.
  • Lutte contre le gaspillage alimentaire : limiter les gaspillages potagers en valorisant les surproductions et les invendus de fruits et légumes (2018 : construction de la Ferme et installation de la conserverie). Valoriser les bio-déchets et réhabiliter des semences anciennes.
  • Solidarité et aide alimentaire : être un maillon complémentaire sur le territoire aussi bien dans le cadre du don alimentaire, que dans l’accompagnement professionnel et social de personnes en situation de précarité.
  • Mise en réseau : être dans une logique de sortie positive de nos salariés en insertion en créant des passerelles et des partenariats avec des structures locales.
  • Création de lien social et mutualisation des bonnes pratiques : favoriser les interactions entre les acteurs du site.
  • Action territoriale : être dans une dynamique territoriale forte aussi bien sur le versant économie, que sur le versant emploi. De façon spécifique, nous souhaitons à travers notre modèle vertueux de collaboration sensibiliser le plus grand nombre à la durabilité des ressources et aux achats de proximité (circuits courts).
  • Gouvernance : proposer une gouvernance holacratique , basée sur une charte éthique, la création de cercles de décision, le tirage au sort de représentants de certains collèges au conseil d’administration. L’objectif est de favoriser l’horizontalité, la responsabilisation et l’autonomisation des membres du projet.
  • Modélisation pour favoriser la duplication appuyée sur un comité scientifique : appuyer et mesurer les impacts économiques, sociaux, environnementaux, nutritionnels et de santé publique du projet.

Liens du projet :