Sock Ying Chan

Nom du projet :

Lunivercel

Description du projet :

Notre vision : réanimer les lieux de vie

Par notre approche et notre démarche, nous souhaitons accompagner la transition des lieux de vie en lieux de don. Au delà, nous voulons accompagner l’ouverture ou la création de véritables lieux d’engagement citoyen, en phase avec les enjeux du territoire et les besoins des usagers.

Mieux vivre ensemble autour du campus de Paris Nanterre.
Le projet associatif LuniverCel est né d’un besoin vécu in situ : celui de trouver d’autres moyens de consommer et de bénéficier de biens et de services, à moindre coût et à moindre risque (parfois avec une certaine urgence), mais également celui de faire des rencontres et d’être en lien les uns avec les autres. Le projet tend à prendre place en s’appuyant directement sur les communautés (étudiantes) existantes, pour ainsi laisser la place à un travail coopératif sur le territoire nanterrien.

Un projet de lieu de vie né d’un travail coopératif.
Son processus d’élaboration s’appuie à ce stade sur trois phases complémentaires :

  • les retours obtenus dans le cadre des différentes démarches d’évaluations quantitatives et qualitatives menées par les bénévoles de LuniverCel entre 2015 et 2016,
  • les réflexions issues des instances de gouvernances de l’association,
  • et les échanges avec la direction RSU DD de l’Université Paris Nanterre d’une part, avec la Ville de Nanterre d’autre part, et les participant.e.s au projet d’autre part.

Plus particulièrement, cette réflexion a été menée lors de réunions ouvertes, qui ont donné la parole à un collectif informel des engagés du campus et du quartier de l’Université.

Le café-magasin associatif et citoyen (presque gratuit) est un “chez-soi” où l’on peut passer du temps, donner ses objets, en adopter, profiter de services gratuits mutualisés et développer des projets. Il est associé à des zones de don dans des lieux de vie qui permettent de donner de petits objets, d’en recevoir (aussi appelées givebox). Conception, fabrication et installation : à chaque étape, clients et bénéficiaires sont impliqués dans une démarche de co-création.

Il s’agirait du premier café-magasin (presque) gratuit près d’un campus français et deuxième réseau local d’économie du don œuvrant sur le campus et la ville. D’après une étude de la Boutique sans argent, fréquenter un magasin gratuit permet de gagner un reste à vivre moyen de 40 euros par personne et par mois.

Objectifs du projet :

Valeurs fondatrices
La démarche de l’association s’inscrit à la fois dans l’économie du don, l’économie circulaire, l’économie sociale et solidaire et plus largement dans l’économie collaborative.

Par la gratuité, nous souhaitons toucher un plus grand nombre et permettre à chacun.e de rejoindre notre démarche participative et inclusive (et ainsi proposer une alternative originale et ouverte).
Par le réemploi, nous redonnons aux objets une valeur d’usage (seconde vie), une valeur sociale (rencontres, convivialité, lien social) et une valeur écologique (réduction des déchets).

Par notre démarche locale, nous favorisons efficacement la solidarité, et luttons contre l’exclusion sociale. Par la démarche de coopération, nous pouvons construire ensemble une réponse adaptée au territoire, et maximiser notre impact.

Par l’exemple et le passage à l’action, nous contribuons à créer des dynamiques et au rayonnement du campus, du territoire. Nous créons du lien entre le campus et la ville de Nanterre et participons efficacement à la vie locale.

Lien du projet :