Tatiana Aleksic

Nom du projet :

Kalé maroquinerie

Description du projet :

Faire connaître et faire revivre le métier artisanal vieux de plusieurs siècles : le tissage particulier de la fabrication des kilims, en voie de disparition. On achète pas tous les jours un tapis/kilim, mais on peut s’offrir un petit bout de cet héritage, précieux et ancestral, en se faisant plaisir et tant que consom’acteur éveillé, et en s’offrant un accessoire de mode, joli et contemporain.

Objectifs du projet :

La sauvegarde d’un métier en voie de disparition, qui est le tissage du kilim, en le faisant connaître au plus grand nombre de personnes, à travers des produits contemporains de la petite et grande maroquinerie et des objets décoratifs.

Les kilims en question viennent d’une ville frontalière de la Serbie (nommé Pirot) et sont d’une beauté exceptionnelle. Un savoir-faire unique, aujourd’hui méconnu et qui mérite une meilleure visibilité .

Faire renaître l’intérêt pour une filière qui pourrait être le porteur des anciennes-nouvelles valeurs et qui s’inscrit dans les nouvelles attentes des consomm’acteurs éveillés. Porteur d’un commerce équitable et valorisant pour tous les acteurs de la chaine ainsi que la Nature elle-même .

Liens du projet :