Violette Cornet

Nom du projet :

Voyage de la psychomotricité au Pérou

Description du projet :

Psychomotricité et Ouverture sur le Monde du Maternage (POMM) est une association d’étudiants en psychomotricité. Nous organisons des projets solidaires au Pérou afin de partager avec une population dans le besoin une approche différente d’aborder le soin et de vivre un véritable échange interculturel.

Les équipes de POMM interviennent sur deux sites péruviens : l’un étant situé à Villa El Salvador (banlieue sud de Lima), le second à Quellouno (région de Cusco).
À Villa El Salvador, un partenariat de longue date est établi avec la Divina Misericordia, un centre éducatif pour enfants et adolescents porteurs de divers handicaps (tels que la trisomie 21, les troubles du spectre autistique, la déficience sensorielle, la déficience intellectuelle, l’infirmité motrice cérébrale…). Cette école accueille une centaine d’enfants âgés de 3 à 20 ans. En 2015, un second partenariat a vu le jour à Villa El Salvador. Cette collaboration implique l’association Amancay dont le fonctionnement est assuré par des parents d’enfants en situation de handicap non scolarisés ou scolarisés dans des écoles adaptées. À ce jour, Amancay regroupe 25 familles qui organisent différentes activités à domicile pour soutenir le développement de leur(s) enfant(s) et accompagner les aidants.
POMM intervient depuis peu à Quellouno (2015), au niveau d’un foyer accueillant une vingtaine d’adolescents (âgés de 12 à 17 ans) issus de familles nombreuses et défavorisées qui ne peuvent assumer leur éducation. Les situations de maltraitance et d’abondon sont nombreuses. Ces adolescents sont ainsi touchés par des problématiques de carence affective, des difficultés de séparation, de comportement et d’apprentissage, des troubles identitaires et psychocorporels. À cela s’ajoute l’anxiété relative aux changements corporels survenant naturellement au cours de l’adolescence. Une action préventive plus récente, s’est développée auprès d’une école d’enfants scolarisés (80 enfants de 3 à 5 ans) hyperactifs et ayant des troubles de la concentration.

Chacune des actions possède leurs propres spécificités mais ont en commun le fait que la psychomotricité puisse être utilisée comme vecteur de bien-être pour ces enfants et adolescents. En effet, cette discipline paramédicale a pour but de rétablir le lien corps-psyché. Elle permet à l’individu de retrouver un équilibre et un plaisir dans le mouvement corporel en travaillant sur le ou les thèmes psychomoteurs présentant un écueil. Cette prise en charge globale permet à l’individu d’enrichir sa relation avec ses pairs et son environnement. Afin de favoriser le développement psychomoteur, de viser une harmonisation et un équilibre psychocorporel des enfants et adolescents, nous proposerons diverses activités psychomotrices. Ces dernières:

  • stimuleront l’émergence de l’axe, la structuration spatio-temporelle, l’élaboration du schéma corporel (activités d’éveil : parcours psychomoteurs, jeux de rythme, d’orientation…),
  • permettront de conforter l’expressivité, d’encourager l’investissement de l’imaginaire, de développer la créativité, de les accompagner dans l’affirmation de leur identité et de leur singularité (jeu dramatique, travaux plastiques, musique, danse…),
  • se focaliseront sur la prise de conscience de leur corps pour mieux l’investir le comprendre, le respecter (relaxation, stimulation sensorielles…),
  • mettront en jeu les émotions afin de les comprendre et les maîtriser.

Notre mission s’appuiera sur l’interaction avec nos partenaires péruviens afin d’assimiler et de s’adapter au mieux aux pratiques thérapeutiques locales de prise en charge du handicap ainsi qu’aux approches pédagogiques mises en jeu dans ce contexte. Nos actions au Pérou se dérouleront de fin mai à fin août 2018 dans la continuité de ce qui a été apporté les années précédentes.

Objectifs du projet :

Contribuer à l’intégrité corporelle, psychique, affective, émotionnelle, cognitive des enfants et adolescents et favoriser les échanges professionnels, personnels et culturels avec nos partenaires, constituent les maîtres-mots de ces projets.

L’association POMM vise ainsi à s’imprégner des pratiques de maternage des populations locales enrichissant notre formation de psychomotricien, favoriser un échange mutuel dans le cadre de l’apprentissage psychomoteur de l’enfant et de la prise en charge du handicap. Cet échange interculturel constitue une belle opportunité de faire voyager la psychomotricité, mettant ainsi en lumière une filière du paramédical en devenir mais encore peu connues auprès des populations dans le besoin

Lien du projet :